Jean Guy Majourel - Sète Agglopôle Méditerranée

10/12/2020
Collectivités adhérentes

Sète Agglopôle Méditerranée - Territoire  French Tech Med

Rencontre avec Jean Guy Majourel, 1er vice-président en charge délégué au développement économique de Sète Agglopôle Méditerranée

 

Forte d’une économie tournée vers la mer et le littoral, Sète agglopôle Méditerranée s’est engagée à créer un Pôle de croissance bleue sur son territoire maritime et lagunaire, pour devenir leader régional de cette économie qui ouvre de larges perspectives à la création de nouvelles filières.

 

Que désigne-t-on par économie bleue ?

JGM : On s’adresse ici à toutes les entreprises, les acteurs et les filières qui ont un lien avec la mer, les lagunes, les éco-systèmes sous-marins allant de l’industrie nautique et navale, à la plaisance, en passant par la cleantech, la protection du littoral … cet univers est aussi vaste que passionnant.

 

Pourquoi Sète agglopôle Méditerranée s’engage-t-elle dans cette filière ?

JGM : Cette filière à forte croissance, de par sa diversité, devrait permettre la création de nombreux emplois, nous envisageons 1 000 postes spécifiques à l’horizon 2030. Le positionnement géographique de notre territoire s’inscrit en toute logique dans le déploiement de cette filière porteuse d’avenir.

 

Sur quelles bases sera positionné ce pôle de croissance bleue ?

JGM : Ce pôle de croissance bleue s’articulera autour de 4 axes : la formation et l’enseignement supérieur, la recherche appliquée, les pépinières d’entreprises innovantes et de la zone économique maritime.

 

Côté « formation », l’objectif est de faire coïncider les formations proposées aux besoins des entreprises, quel que soit le niveau de qualification. Tous champs liés aux métiers marins seront concernés, de la permaculture de la mer, à la gestion des espaces littoraux, la marinisation des activités terrestres, la digitalisation, la qualité des eaux, l’aquaculture…

 

Côté « recherche », l’ouverture en 2021 du centre de recherche Célimer, à Sète, cofinancé par la Région Occitanie, permettra de développer des collaborations entre la recherche, les entreprises privées de l’économie bleue, axées sur l’innovation  technologique et le numérique. Cette unité réunira les instituts de recherche, l’Institut de Recherche et Développement, l’Université de Montpellier (CNRS) et la station marine de Sète. La plate-forme d’innovation Lab Thau du Syndicat Mixte du Bassin de Thau accompagnera aussi les start-up de ce secteur.

 

Pour ce qui est des « pépinière d’entreprises », Sète agglopôle va créer 2 pépinières. Ainsi, dès 2021, un hôtel d’entreprises pourra accueillir 25 entreprises comprenant un espace de co-working. En 2022, une pépinière d’entreprises innovantes pourra héberger 30 entreprises.

 

Le but, dans les deux cas, est bien sûr de rendre favorables les conditions de construction d’un éco-système nouveau.

 

Enfin, à proximité du pôle d’échanges multimodal, une zone économique maritime verra le jour et proposera des solutions foncières adaptées grâce à la mise à disposition d’un point de mise à l’eau. Ce véritable lieu d’expérimentation et de vitrine complètera l’offre destinée aux entreprises de l’économie bleue.

 

A quel moment ce pôle verra-t-il le jour ?

JGM : Un comité d’orientation stratégique s’est réuni pour la première fois jeudi 26 novembre 2020. Composé de scientifiques du Syndicat Mixte du Bassin de Thau, de l’Institut d’Electronique et des Systèmes de Montpellier, de l’Ifremer, de la Région Occitanie, de l’Université de Montpellier, du Cépralmar et bien sûr des équipes de la French Tech Méditerranée, ce comité a posé les bases de ses missions, de ses points de différenciation pour lui conférer une spécificité nationale, voire internationale ainsi qu’une méthodologie de stratégie de lancement. 

 

Ce comité reste ouvert à d’autres structures comme le Pôle mer Méditerranée, par exemple.

 

A ce stade, Sète agglopôle Méditerranée, a lancé un programme de réhabilitation de l’éco-site situé à Mèze. Il sera prochainement le premier site labellisé du Pôle de croissance bleu de notre territoire.

 

Pourquoi avoir choisi de s’engager auprès de French Tech Méditerranée ?

JGM : Il est très important pour Sète agglopôle Méditerranée de s’engager sur des valeurs qui soient reconnues à un haut niveau et le label French Tech nous amène naturellement vers cette voie de l’innovation sans laquelle nous ne pourrons pas nous positionner à notre juste place. French Tech Méditerranée apporte une visibilité nationale à notre expertise sur l’économie bleue. 

Notre labellisation est aussi la preuve que notre territoire s’installe dans un futur où l’innovation sera placée au centre de nos préoccupations. Il permettra aussi d’attirer et d’identifier de nouveaux talents en lien avec l’économie bleue.

French Tech sert aussi la croissance des territoires en accompagnant les entrepreneur.e.s sur l'internationalisation, les financements, les talents, les accès aux marchés. La deeptech est, à n’en pas douter, source d’emplois, c’est ce qui nous anime en priorité en cette période complexe.

 

Contact Sète agglopôle Méditerranée :

Nicolas Pavan au 04 67 46 38 83, n.pavan@agglopole.fr

© 2022 La French Tech Med - Powered by Axociation, outil de gestion pour les associations