Portrait Sylvain VIDAL - EDF Occitanie

21/06/2021
Portrait d'entrepreneur.e

Rencontre avec Sylvain VIDAL - Directeur Action Régionale EDF en Occitanie

 

"Nous avons plusieurs dispositifs d’innovation ouverte en collaboration avec les start-up. En région Occitanie, cela se traduit par une vraie démarche locale d’Open Innovation avec notamment, les Prix EDF Pulse Occitanie."

 

 

Bonjour M. Vidal, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Je suis Délégué Régional d’EDF en Occitanie depuis mi 2020, région que j’ai eu grand plaisir à rejoindre : En effet les enjeux autour de l’énergie y sont nombreux et importants avec des acteurs locaux conscients de ces enjeux et très engagés sur la lutte du réchauffement climatique.

J’ai effectué tout mon parcours professionnel dans le domaine de l’énergie dans plusieurs régions en mettant chaque fois au cœur de mon approche stratégique : la collaboration avec les acteurs du territoire, l’ouverture et la capacité de remise en cause ainsi que l’importance d’établir un climat de confiance pour obtenir l’engagement, l’initiative et l’entreprenariat.

 

Vous êtes le 2eme producteur mondial d'électricité,  en quoi cela se ressent-il au niveau territorial ? Signer des contrats avec des start-up vous permet-il de conserver votre part du marché ?

En s’associant avec des start-up et des PME innovantes du territoire notre ambition est triple. Premièrement il s’agit de trouver des solutions innovantes qui nous permettront d’améliorer notre performance, de développer de nouvelles solutions ou encore d'améliorer la qualité de vie au travail de nos équipes. Deuxièmement la proximité est un enjeu important, en tant qu’employeur et acteur du territoire nous attachons beaucoup d’importance à collaborer avec des entreprises locales. Et nous avons beaucoup de chance en Occitanie, une région très dynamique en matière d’innovation avec des pépites qui sont parmi les meilleures de France. Enfin, innover cela veut aussi dire travailler différemment, en boucle plus courte, plus transversale et de manière collective, en terme de management cela nous permet de participer de façon active et concrète à la transformation du groupe.

 

« Afin de maintenir un bon niveau d’innovation dans le Groupe, vous appuyez-vous sur des start-up ? »

L’innovation prend plusieurs formes dans un groupe comme le nôtre : cela passe par de la R&D, de l’innovation incrémentale mais aussi bien sûr par de la collaboration avec des start-up. L’open innovation fait partie de l’ADN d’EDF. Nous sommes convaincus que la transition énergétique se co-construit, et collaborons tous les jours avec ceux qui innovent pour un avenir énergétique durable, et neutre en carbone.
Sous notre marque « EDF Pulse » nous avons plusieurs dispositifs d’innovation ouverte en collaboration avec les start-up. En région Occitanie, cela se traduit par une vraie démarche locale d’Open Innovation avec notamment, les Prix EDF Pulse Occitanie.

 

Comment nos start-up peuvent-elles s’inscrire au Prix EDF Pulse Occitanie et quels sont les critères nécessaires ?

Les Prix EDF Pulse Occitanie offrent l’opportunité de valoriser des solutions innovantes qui contribuent à notre agilité et à notre performance.

 

Ils prennent la forme d’appels à projets régionaux émis par nos différents métiers et nos différentes entités en région. Après avoir candidaté, les start-up peuvent rencontrer les collaborateurs d’EDF afin de mieux appréhender nos méthodes et process. Ensuite, un jury détermine les lauréats qui pourront tester leurs solutions en conditions réelles au travers de POC (proof of concept) régionaux.

 

Concrètement, nous étudions les solutions des start-up, TPE et PME, laboratoires dont le siège social est en Occitanie et qui proposent des produits, des outils ou des 

combinaisons de solutions qui font l’objet d’un prototype ou à minima d’une maquette, déjà commercialisée ou commercialisable dans les 6 mois.

 

Toutes les informations utiles sont sur : https://occitanie-pulse.edf.com/

 

Quel avenir voyez-vous pour ces prix ?

A travers ces distinctions, notre ambition est d’identifier des entreprises innovantes locales afin de mettre en œuvre des solutions opérationnelles, il ne s’agit pas seulement d’une mise en valeur. Aussi le temps de mise en œuvre des expérimentations, des mesures des ROI et des potentiels déploiements, est tout aussi important que la 1ère phase de compétition. Le contexte sanitaire nous oblige à repenser nos actions dans leur forme mais notre ambition reste la même : nous restons persuadés que l’innovation est un révélateur de potentiel et un levier pour sortir de cette crise.

 

Quelle est l’initiative ou projet en relation avec l’innovation et l’entrepreneuriat dont vous êtes le plus fier ?

Difficile à dire, nous avons de très beaux projets, je pourrai évoquer une des premières réussites de collaboration locale entre IOTEROP & Synox (start-up Montpelliéraines) et la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et Garonne sur un projet IOT. Le projet était ambitieux, il a fallu « s’apprivoiser », bien se comprendre et finalement IOTEROP a remporté un prix au World Mobile Congress avec ce projet !

 

Quelle innovation a particulièrement retenu votre attention ces derniers temps ?

De nombreuses innovations retiennent notre attention, je citerai l’innovation de Water Horizon qui a développé une batterie thermique réversible et mobile, qui récupère et transporte la chaleur perdue.

 

Quelles sont vos priorités pour 2021 ? 

  1. Notre ambition est d’être  le leader de la transition énergétique dans le monde grâce à notre électricité bas carbone. Nos domaines d’action prioritaires vont en ce sens et touchent des thématiques aussi variées que les énergies renouvelables, la mobilité électrique ou encore la rénovation des bâtiments.

 

Quels sont les grands défis auxquels sera confrontée votre industrie dans les prochaines années ? Comment s’y prépare votre entreprise ?  

Le Groupe EDF se prépare à de nouveaux marchés et aux nouveaux métiers liés à la transition énergétique ; il accélère ses investissements dans le développement des capacités de production d’électricité d’origine renouvelable et s’appuie sur une

excellence opérationnelle et une agilité dans ses modes de fonctionnement.

La raison d’être du Groupe EDF, “construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions et des services innovants”, adoptée en mai 2020, elle est au cœur du renouvellement de la stratégie du groupe.

 

On parle beaucoup de greentech et de numérique responsable ces dernières années, comment EDF y contribue-t-elle en tant que fournisseur d’énergie ?

Le numérique occupe et occupera une part de plus en plus importante dans la consommation mondiale d’électricité, nous y attachons une grande importante, nous sommes d’ailleurs le 1er grand groupe à avoir obtenu le Label Numérique Responsable en mars dernier. En région, nous sommes un partenaire actif et impliqué dans l’organisation du Green IT Day avec Digital 113 et nous travaillons à mettre en place un démonstrateur de Numérique Responsable en Occitanie avec différents partenaires.

 

La transition énergétique est en marche, comment EDF utilise-t-elle la technologie pour minimiser les aléas liés à l’intermittence des énergies renouvelables ?

La flexibilité électrique et l’équilibre du système électrique sont des sujets majeurs de l’avenir énergétique face au développement des énergies renouvelables. L’enjeu étant de stocker ces énergies intermittentes afin de ne pas les perdre et de pouvoir les utiliser au moment de pointe et pic de consommation. Nos équipes travaillent sur des solutions concrètes et d’ailleurs nous testons actuellement au sein de notre Démonstrateur Régional « Flexitanie » avec Le Conseil Régional d’Occitanie, l’ADEME et des partenaires locaux, une solution innovante de Smart Charging basée sur la technologie « véhicule to grid » ou V2G ; ces bornes intelligentes bidirectionnelles consistent à réinjecter l’énergie accumulée dans les batteries de stockage de véhicules électriques dans le réseau au moment le plus opportun. Il s’agit de la 1ere centrale virtuelle d’agrégation de flexibilité V2G de France qui permettra de conforter l’impact du smart charging et l’intégration des ENR à long terme sur notre territoire Occitan.

 

Vous êtes adhérent / vous avez renouvelé votre adhésion à la French Tech Méditerranée, qu’est-ce qui vous a motivé à nous rejoindre ? 

La French Tech Méditerranée a pour mission de servir la croissance et l’internationalisation des start-ups, scale-ups et PME innovantes du territoire du Gard, de l'Hérault et du Sud-Aveyron, en partenariat avec les acteurs publics, collectivités, institutions, universités, incubateurs, accélérateurs et les grandes entreprises privées.

Nous souhaitons vous soutenir dans cette mission de développement économique, nous sommes partenaires de la French Tech Med depuis ses débuts et avons été aussi présents lors de sa réorganisation. Par ailleurs, la connaissance que vous avez des start-up, votre capacité de mise en relation nous permettent de qualifier nos rencontres et de gagner en efficacité.

 

Si la French Tech Méditerranée pouvait exaucer l’un de vos souhaits, quel serait-il ?

Trouver la solution miracle et innovante qui stoppe la crise sanitaire ? 

 

Votre mot de la fin : au choix une citation, une blague, un conseil, une énigme, un proverbe, un message personnel :) ?

Allons-y pour une citation pleine d’optimisme, bien utile dans notre contexte sanitaire, et qui en plus colle bien à la dynamique d’une french tech !

« Le possible est juste un tout petit peu après l’impossible, un seul pas peut suffire pour le rencontrer » Jacques SALOME

© 2022 La French Tech Med - Powered by Axociation, outil de gestion pour les associations