Quentin Passet, eio

17/12/2020
Portrait d'entrepreneur.e

Portrait d'entrepreneur : 
Quentin Passet, Fondateur eio

 

 Diplômé d'une école d'ingénieur de chimie, Quentin a décidé d'entreprendre pour tenter de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux actuels. De cette réflexion est né eio, une entreprise qui collecte les déchets plastiques rivières et les transforme en lunettes de soleil made in France. 

 

Bonjour Quentin, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Diplômé d'une école d'ingénieur de chimie (ENSCBP, Bordeaux, 2015), j'ai complété ma formation par un doctorat en chimie des polymères de 2015 à 2018 au sein du laboratoire de chimie des polymères organiques (LCPO) de Bordeaux, affilié au CNRS.

 

Un profil plutôt technique, mais avec la volonté depuis plusieurs années d'entreprendre pour tenter de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux.

 

Après plusieurs mois de réflexion et de discussions, j’ai décidé de me lancer à 100% dans le projet eio au début de l’année 2019. Projet qui s’est concrétisé par la création de la S.A.S.U EIO en janvier 2020.

 

Votre projet est il en concordance avec votre volonté de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux ?

eio collecte les déchets plastiques des rivières et les transforme en lunettes de soleil “Made in France”.

L’entreprise travaille ainsi sur deux aspects. Le premier concerne la lutte contre la pollution plastique, avec la collecte et le recyclage de déchets collectés au niveau de rivières par notre partenaire, l’Eptb Orb & Libron (Béziers).

Le second concerne la transformation de cette matière en montures de lunettes et la fabrication de lunettes de soleil, en France.

Les revenus générés lors de cette seconde partie doivent permettre de financer le projet environnemental de collecte et de recyclage mais surtout favoriser son développement.

 

Une levée de fonds est-elle en perspective ?

 

Non, pas encore. Aujourd’hui le projet est financé sur fonds propres et grâce à un prêt bancaire moyen terme. 

J’espère pouvoir obtenir un prêt d’honneur pour l’année 2021 ainsi que des subventions régionales pour aider au développement commercial d’eio. 

Une levée de fonds de type “crowd equity” (avec Lita par exemple), pourrait être envisagée pour l’année 2022.

 

Pourquoi avoir choisi la Région pour lancer votre start-up ?

Originaire de Montpellier, Lunel plus précisément, il m’a semblé opportun de développer l’activité dans une région familière tout en bénéficiant de la richesse de l’écosystème entrepreneurial et d’accompagnement qui y a été développé.

 

Selon vous, quel est le point fort de l'écosystème local ?

Une combinaison entre l’attractivité de la région et la diversité des secteurs d’activité développés dans les hautes technologies.

 

Quel serait votre conseil à un(e) jeune entrepreneur(se) qui vient de démarrer ?

Allez rencontrer tous les acteurs de l'entrepreneuriat de la région et foncez.

 

Si la French Tech Méditerranée pouvait réaliser l’un de vos vœux, quel serait-il ?

Faire d’eio la référence européenne de la collecte, du recyclage et de la valorisation de déchets plastiques sauvages

Une citation qui vous inspire en guise de mot de la fin ?

How you climb a mountain is more important than reaching the top.

Yvon Chouinard, Patagonia

© 2022 La French Tech Med - Powered by Axociation, outil de gestion pour les associations